Le champ des possibles 22/12/2014

Publié le par Ketrichen

Le champ des possibles  22/12/2014

On est le 22 décembre, vous rentrez de vos courses trempée et dans la nuit (ben oui, il pleut et c'est l'hiver, ça se tient!) et vos trois enfants vous grimpent dessus surexcités pendant que votre mari s'est installé devant son ordinateur portable pour jouer à "PLAGUE" tout en faisant semblant de garder un œil sur eux (en fait, c'est la grande qui fait la loi). Vous posez vos sacs sur la table de la cuisine et proposez aux petits de regarder "Ponyo sur la falaise " (Ils sont d'accord, ils adorent) pendant que vous préparez le repas. Vous êtes éreintée, il ne reste plus que 48 heures avant le dîner de famille et cette idée vous ruine le moral déjà assez bas en ce jour sans soleil.

Attention... Point de bascule scénaristique, c'est parti :

En fait ce n'est pas vrai du tout, vous n'avez pas d'enfant, vous n'êtes surement pas allée faire vos courses de Noël car vous ne les faîtes jamais avant le 24 décembre 18h30 précises (c'est un principe de vie!) et bien sûr, vous n'avez pas mis un pied dehors aujourd'hui parce que vous n'êtes pas assez dingue pour parcourir les rues à une telle période de l'année. Mais par contre, vous pensez à vos copines qui elles ont des enfants et qui, vous en êtes sûre, vivent ça de leur côté. Je pense à vous les filles!

Bref, vous avez glandé toute la journée comme un hérisson sur une éponge, vous vous sentez plutôt bien et vous vous dîtes que vous vous êtes un peu plombé le moral en écrivant votre dernier article. Il est le temps de rattraper le coup parce qu'une déprime avant Noël c'est comme un bûcheron sur la banquise... Ça ne se fait pas quoi! Une chose vous perturbe cependant, vous n'avez trouvé aucune information sur l'élevage des escargots sauvages en Alaska et ça vous chagrine, parce que vous aviez promis. Mais vous avez d'autres arcs à vos flèches, d'autres pâtisseries chez votre boulangère, qu'à cela ne tienne, on va parler d'autres choses.

On va rentrer aujourd'hui dans un monde bizarre et effrayant (mais tout à fait approprié) : le monde spirituel. C'est bientôt la naissance du petit Jésus pour beaucoup et chacun se doit d'adopter "l'esprit de Noël" comme l'expliquent très bien tous les téléfilms diffusés sur M6 depuis une semaine.

Alors bien sûr, vous, vous êtes athée. Athée de chez athée, c'est presque génétique à ce stade. Vous vous remémorez avec émotion l'âge de vos 15 ans, quand vous manifestiez avec un drapeau noir dans les rues de votre ville en bloquant les voitures. Mais à l'époque, vous étiez éternelle (ça passe avec le temps) alors vous pouviez bien faire n'importe quoi, c'est l'avantage de l'éternité. Quand on se revendique anarchiste et qu'on écoute du rap en boucle (et Renaud, bien sûr, pour le classique), on ne peut pas croire en Dieu. Vous aviez un minimum de cohérence à l'époque et même si votre anarchisme ressemblait plus à la description du pays des Bisounours pour TSE, vous étiez super convaincue et prête à vous battre (mais sans violence parce que vous êtes profondément pacifiste). Vous pouviez jeter un pavé sur un autre pavé mais tout de même pas écraser un papillon. (C'est joli les papillons.) Vous étiez donc anarchiste-pacifiste-immortelle (évidemment!) et sacrément naïve. Vous en avez d'ailleurs fait les frais quand (suite à ces mêmes manifestations étudiantes) vous aviez proposé de faire une réunion pour organiser la suite des évènements. Tout le monde avait applaudi en cœur et vous vous sentiez prête à tout pour changer le monde radicalement! Pleine d'énergie et d'enthousiasme vous avez écrit sur un grand tableau noir à l'entrée de votre lycée : "Réunion suite aux manifs, en salle B à 13h. Ce n'est pas important de venir nombreux, l'important c'est d'avoir des idées." Paf! Et vous étiez heureuse comme une chenille qui vient d'éclore. Evidemment à l'heure dite de la réunion vous étiez deux. Vous et votre meilleure amie. Imaginez la déception alors que pendant la manif vous étiez 350. Mais vous ne saviez pas encore que vous étiez une TOUTES SEULES et vous avez commis l'horrible impair de demander aux gens de venir avec des idées... (Sourire attendri)... Bref ils ne sont pas venus!

Passons sur mon enfance difficile et venons-en aux faits : la spiritualité. (C'est que j'avais très envie de vous raconter cette anecdote qui m'a longtemps laissée interrogative, mais ce n’est pas toujours facile à introduire, alors, je fais comme je peux. Je rame quoi! :))

Revenons-en donc à nos moutons du Québec -qui eux ne sont pas très doux il parait-. J'ai fait la paix avec moi-même, mais je n'ai pas trouvé Dieu (je ne l'ai pas perdu non plus remarquez, du coup, rien de grave!) J'ai pourtant beaucoup de respect pour les gens qui ont la foi mais c'est un autre débat.

Non, j'ai trouvé l'énergétique, le zen, les chakras. Alors qu'est-ce que c'est?

Quand on a fait le tour de sa douance, qu'on commence à se connaître sacrément bien (Ca demande du travail hein, faut pas croire!) qu'on a trouvé un compagnon merveilleux et qu'on sait (disons à peu près) ce qu'on veut faire de sa vie, ben il est temps de ne plus régler les problèmes mais de commencer à se faire plaisir. L'esprit est libre et pas grignoté par 100 000 questions ou 35 dépressions. On peut profiter! YOUUUUUHOUUU!! Et c'est un grand soulagement que je vous souhaite à tous. (Bon après je ne suis pas heureuse tout le temps, faut pas rêver, sinon, ce serait uniquement l'effet de la cocaïne- pas recommandée d'ailleurs en passant-)

Donc, je suis allée à la découverte d'un monde étrange qui dérange beaucoup les cartésiens et me chagrine un peu quelques fois moi aussi mais qui reste en général très bon pour la santé. Celui de l'énergie, du "chi" en chinois. Il faut dire que certains mangas de mon enfance m'avaient un peu préparée à cette découverte... Evidemment, je ne parle pas de Princesse Sarah (qu'est-ce que j'ai pu pleurer devant ce dessin animé!) mais bien de Dragon Ball Z, Gigi, Clémentine et Sailor Moon. Bref, plein de pouvoirs magiques en veux-tu en voilà, souvent issus de la culture japonaise et donc asiatique par déduction (vous êtes très forts! :p)

En fait, de l'énergétique on en trouve un peu partout dans : les arts martiaux, l'acupuncture, le reiki, la réflexologie, le chamanisme etc. Certains sont totalement admis (personne ne critique les arts martiaux) quand d'autres sont plus sujet à controverse : la réflexologie, l'acupuncture pour ne citer que ceux-là.

Si vous êtes tout à fait réticent à ce genre de choses, je vous donne l'autorisation immédiate de fermer cette page et de filer préparer le repas (il est 19h21 à l'heure où je vous parle et vous auriez déjà dû vous y mettre) pour les autres, je vous invite à m'accompagner...

Alors quand on se lance, on rencontre des gens étranges comme ce chamane très réputé qui m'a pris 50 euros pour souffler dans une bouteille et me couvrir de fumée de sauge, tout ça en 10 min chrono et pour un résultat assez approximatif. Comme cet acupuncteur qui a si bien fait son travail qu'il m'a déclenché une colite chronique. "O.o" me direz-vous "Ce n'est pas très encourageant tout ça!" Mais oui, mes amis, c'est comme tout, il y a du bon et du mauvais, il faut trier, sélectionner, faires des expériences et surtout quand on est jeune et désespéré, se méfiez des sectes. Ma prof de philo de terminale nous avait donné de très bons conseils à ce sujet et je vais me permettre de la citer : "Une secte peut se cacher n'importe où : groupe de théâtre, groupe de parole etc. Ce qui doit vous alerter, c'est qu'on ne répondra jamais à vos questions." Je l'aimais bien cette prof et elle nous racontait Platon comme personne. Mais revenons à nos colibris (j'aime bien les colibris aussi).

Donc l'énergétique bien enseignée ne doit jamais comporté de diktats de vie. Il s'agit de prendre conscience de votre corps, de l'ici et maintenant et cela à votre façon sans qu'on vous impose quoi que ce soit. Vous stoppez net votre cerveau (enfin avec de l'entrainement) et c'est fort appréciable. Je vous laisserais chercher à votre convenance sur Google (Google c'est... - maintenant qu'on se connait vous devriez pouvoir finir ma phrase-... le meilleur. Google c'est le meilleur quoi, je vous l'ai déjà dit / suivez bon sang!) Notez que Jeanne Siaud Fachin s'est lancée dans la méditation, elle a d'ailleurs écrit un livre sur la méditation. Bon, il est vrai que je ne l'ai pas lu, mais... Bon, ok, je ne l'ai pas lu, je n'ai aucune excuse. Tout ça pour vous dire que les exercices d'ancrage, la sensation profonde d'être dans son corps et de se sentir en harmonie parfaite avec l'extérieur. Et ben c'est le pied pour résumer et ça nous réconcilie vachement avec la vie. Cela me semble très indiqué en tous cas pour les TSE que nous sommes : très concentrés sur notre cerveau.

Bref, des supers expériences visuelles pleines de couleurs et de douceur. Mon chéri, cartésien devant l'éternel, rapproche ça de la physique quantique et ça me plait bien comme idée.

Pour finir (parce que finalement, c'est tellement intime et personnel comme pratique que je ne peux pas trop vous raconter ça sur le net, je peux juste vous le conseiller) je vais vous narrez une petite anecdote choc avec des TLM.

J'étais en formation de Feng Shui (le Feng Shui est la 7eme branche de la médecine chinoise, c'est la médecine de l'habitat soit le rééquilibrage des énergies de la maison. - Pour ceux qui ont pu lire sur le net qu'en Feng Shui il faut mettre dans la chambre à coucher la couleur rouge et deux tables de chevet identiques, c'est totalement faux.-) Bref, donc à 690 euros la formation, je souffrais en me rongeant les ongles pendant les 8 heures que duraient chaque journée, de la dichotomie entre ma pensée et celle de mes acolytes. Je me réfrénais au maximum pour ne pas poser de questions (et encore ce n'était pas assez, on m'a largement fait remarquer mon impatience à vouloir comprendre trop vite... Faut dire que c'était long mais long mais looonnnnnngggggg) et je me mordais les lèvres quand je posais une question et que le formateur répondait complètement à côté. Bref, il y avait un diplôme à la clef, des choses à apprendre donc il fallait tenir. Et j'ai tenu. (Il faut savoir se lancer des défis quelques fois!) Et je suis assez contente parce que je trouve personnellement le Feng Shui très efficace et que maintenant je sais faire. OUF!

Bref, un après-midi en particulier a été plus difficile que les autres et je me suis sentie replongée à l'âge de mes 15 ans, si différente et ulcérée, à la limite d'en perdre mes bonnes manières. Notre professeur, un homme d'âge moyen au demeurant fort désagréable avec qui j'avais beaucoup de mal, commence à nous parler d'astrologie chinoise. Bon, on n'était pas là pour ça mais certes... (Au point où j'en étais, un peu plus ou un peu moins...) Et voilà qu'il nous explique comment calculer notre chiffre de "potentiel énergétique" selon notre année de naissance. Ce chiffre va déterminer des éléments et ces éléments vont déterminer toute notre vie. Je vous exemplifie les choses. Par exemple, vous êtes des éléments bois et eau, votre mari des éléments feu et bois... Et bien, vous êtes incompatibles. Voilà. Ensuite le formateur de nous expliquer que si vous avez un enfant de l'élément feu et feu par exemple et bien il peut détruire votre famille. Et bien oui, c'est comme ça! Donc moi, toute sidérée et choquée de la bêtise de ces propos (à ce point-là quand même!!) je lui fais remarquer que comme ce chiffre est calculé uniquement avec l'année de naissance (Et non même pas la date de naissance!) toutes les personnes nées cette année-là ont la même personnalité? Et lui de me répondre que oui, en gros c'est ça. Et de nous dire que quand un enfant détruit une famille (déjà, cette phrase est insupportable quand on a un peu de connaissance en psychologie!) et bien c'est comme ça, on ne peut rien y faire et il faut l'accepter. Et les 16 personnes autour de moi de dire "Ah, ben oui, c'est logique, mon fils par exemple est feu / feu, tout s'explique". Et voilà.

Voilà. Voilà! Je me répète parce que j'en suis encore la bouche ouverte de choquitude! Et c'est qu'ils étaient tellement convaincus les loulous que j'ai failli replonger dans la sphère de la remise en question ("Peut-être que j'ai mal compris? Peut-être qu'en fait c'est utile de savoir ça?" etc.) Heureusement, j'ai stoppé net ma réflexion dès que j'ai passé la porte de chez moi. C'est un bel exemple de cases des TLM. Cela leur convient. On leur dit qu'à partir de leur année de naissance, ils n'ont plus aucune capacité pour agir librement et ... Ça leur va. Ils ne questionnent pas, ils ne renchérissent pas. Ils avalent hop, tout cru! Et on passe à autre chose, le maître a parlé.

Heureusement, on rencontre aussi des gens supers, tout doux qui vous regardent sans vous juger avec une grande ouverture d'esprit même si ce sont des TLM aussi.

Sur ce, je vais vous souhaiter un très Noyeux Joël et passez de douces fêtes.

Namasté

Ketrichen

article suivant

Commenter cet article

lillo 23/12/2014 19:48

Merci, Merci ;)

Namste

Ketrichen 27/12/2014 19:12

Mais de rien Lillo! Namaste :)

Isis 23/12/2014 11:49

hum...fort intéressant, il est pas rare que ces domaines spirituel représentent un refuge, un repos de l'esprit, une dimension qui nous fait écho, aussi entre la pratique et les pratiquants il y a notre spécificité, et notre spécificité s'efface au contact des pratiques de méditations bouddhiste, (mon expérience)une communauté qui pour moi a représenté une famille (dans le sens où l'on peut être soi même) avec ce caractère simple. Bref, ton article démontre au combien les êtres sont impressionnable quand tout un système est mis en avant, le maître, le costume, le lieu, les affirmations etc... c'est simple lorsque l'on découvre tel ou tel maitre philosophique par exemple, on se laisse bercer tant l'écriture y est perfectible. Un jour, j'ai rencontré une chamane( c'est une personne qui extériorisait les émotions que l'on ressent) et pour ma part elle a beaucoup pleuré, est devenue seule...m'a parlé de dons que j'aurais puis a chassé les mauvaises énergie pour les remplacer par des bonnes, (on se dit que cela ne peut pas faire de mal ha ha ha) et ce fut le cas...mais ce qui est difficile dans ces séances, c'est justement toute l'étape du transfert des émotions....parce que si après je pleure de la voir souffrir parce que j'ai pleuré d'avoir souffert ha ha ha !!!c'est une étape de trop lol !! pour finir, (vos posts me rende bavarde ;)) la pratique de la méditation, minimum 10 minutes par jour est un bon compromis , mais je n'arrive pas encore à stopper net mes pensées, cela viendras......je vous souhaites également pleins de bonnes énergie pour faire face à cette fin d'année

Ketrichen 27/12/2014 19:17

Salut Isis! Je comprends très bien que tu ais pu y trouver une famille :) mais je me méfie toujours des "mises en scène". Il y a des gens géniaux et d'autres très dangereux, il faut juste être prudent. Pour la chamane... O.o! Je n'avais jamais entendu parler de cette pratique, mais c'est effectivement embêtant si ça te fait mal qu'elle ait pleuré (Ah l'empathie...) J'espère que tes fêtes ont été heureuses. A bientôt.

Pilou 22/12/2014 22:20

Je rebondis sur l'anecdote du feng-shui (pour Noël, chez nous tout est caroublé depuis fin octobre : on aime pas se faire emmerder par cette fête ^^ donc non je n'irai pas courir sous la pluie avec mon serre-tête playboy et montre à la main ;p !) qui m'éclaire une perplexité sans nom concernant 2 années de yoga : j'ai adoré, cela m'a apporté un bien fou, une révélation même et pourtant...je ne comprenais pas le manque total d'osmose avec la prof. Mes pensées rebondissaient frénétiquement : comment concilier l'éblouissement d'une découverte avec une personne pour laquelle je ne ressentais au mieux peu de sympathie au pire de l'exaspération. Je voyais se profiler des engrenages trop connus, des situations de malaises trop vécues. J'ai tout arrêté. Et cela me manque. Ailleurs, l'approche n'est pas la même bien sûr mais surtout elle ne m'apporte pas ce que j'ai pu vivre précédemment. Un lisant ton article je comprend ce qui s'est certainement joué :/ , merci :)

Ketrichen 27/12/2014 19:07

Coucou Pilou! Bien vu les préparatifs de Noël en octobre! j'espère que tout s'est bien passé pour toi. Alors oui, je comprends très bien ton expérience au yoga, j'en ai eu une aussi pas mal avec un chamane qui pourtant était hyper efficace mais ne comprenait vraiment rien à ce que je disais. Et il a fallu arrêter très vite! A bientôt